UA-114667274-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Azal France-Niger

  • Notre nouvelle décharge

    En 2014, pour enfouir les déchets collectés dans Abalak, la municipalité avait mis à notre disposition un hectare de sable à 5 km du centre ville, au nord ouest. Nous avons construit une clôture sur une partie de ce terrain, 80 x 20, creusé des tranchées. Tout allait bien ! Mais en août 2016, des pluies torrentielles ont détruit la moitié de la ville, noyé des animaux, et, entre autres dégâts, ensablé les accès à la décharge. En urgence, la mairie met alors à notre disposition un nouveau terrain en guise de décharge intermédiaire (en rouge sur la photo). C’est un fossé naturel,  le long du « goudron », qui fragilise cette route principale reliant Agadès et Arlit à Niamey. Il et beaucoup plus accessible que notre première décharge. Combler ce fossé avec les déchets nous arrange bien, et arrange également la municipalité.

     

    localisation des decharges.jpgCette décharge intermédiaire sera remplie fin mars début avril 2018

    Nous avons du, pour assurer la suite, construire une nouvelle décharge, en attendant que les accès à la première se dégagent. La mairie met à notre disposition un nouveau terrain, 140mx80m, au nord est, le long du « goudron » (en bleu sur la photo). Nous l’avons clôturé et commencerons à y enfouir les déchets en avril. Avec l’expérience acquise, nous devrions mieux gérer cette décharge et la faire durer plus longtemps en améliorant le tri en amont (suppression du sable, du bois).